SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


mardi 12 décembre
AG des lycées en lutte du 93 - 18h30 à Saint-Denis

jeudi 14 décembre
[Réservé aux adhérent.e.s] Stage fédéral juridique niveau 1 : « Les statuts et le juridique au service des personnels et de l’animation syndicale » à Paris
Grève dans le 2nd degré - RDV au Métro Saint-Michel à 11h30.
Grève et manifestation dans le 1er degré : RDV Métro Saint-Michel à 11h30
Rassemblement de soutien à notre camarade de SUD Travail Affaires sociales à 14h Devant la DRH des Ministère Sociaux 14 avenue Duquesne Métro École-Militaire ou Saint-Francois-Xavier

jeudi 14 décembre
RIS Bagnolet ANNULEE

lundi 18 décembre
Stage syndical "Au croisement des oppressions - Où en est-on de l’antiracisme à l’école ?" les 18 et 19 décembre 2017 à Saint-Denis

mardi 19 décembre
AG du district 4 (Aulnay - Sevran - Tremblay - Villepinte) - 18h30, au Delyss, 5 rue des deux gares, métro Gare du Nord

jeudi 18 janvier
Stage Pédagogies alternatives et syndicalisme - l’individu grâce au collectif, malgré lui

vendredi 19 janvier
Stage Pédagogies alternatives et syndicalisme - l’individu grâce au collectif, malgré lui

jeudi 8 février
AG des lycées en lutte du 93 - 18h30 à Saint-Denis
Stage fédéral féministe "AntiféminismeS, oppressionS : Mieux les identifier pour mieux les combattre"

lundi 12 mars
Stage syndical pour les assistant-es d’éducation et assistant-es pédagogiques

CTP du 1er avril dans le 93 :Une carte scolaire inacceptable !
Article publié le 4 avril 2011

Pour le ministère, les classes surchargées, l’élimination des Rased, les suppressions de postes de remplaçants, les
baisses de DHG , les classes mixtes en lycées , les options non financées… ça ne va pas se sentir !

Non seulement ceux qui sont à la tête du ministère de l’éducation nationale ne connaissent pas la réalité du terrain,
mais en plus ils s’en moquent. Et ils se moquent des enseignants, des enfants et de leurs parents.

Relayé par les IA, ce discours totalement mensonger se traduit dans notre département par des mesures de cartes scolaires totalement inacceptables !

Avec, dans le 1er degré 93, 2160 élèves supplémentaires attendus à la prochaine rentrée scolaire, il faudrait ouvrir plus de 200 classes.

Or, l’IA du 93 a décidé de fermer 82 classes pour autant d’ouverture alors que plus de 250 écoles se retrouvent au delà des seuils d’ouverture fixé par l’IA.

A cela s’ajoute les décisions entérinées par le CTP du 1er avril, à savoir :

- Moins 20 postes "classes " supprimés ( pour l’IA seulement 8 car il compte mettre 12 étudiants en master en stage filé à l’année, sur des postes de décharges de direction d’ une journée)

- 48 suppressions de postes de maitres E (RASED)

- 6 suppressions de postes de CLAD

- Disparition de 39 postes de BFC (brigade de formation continue). On passera donc de 140 BD/BFC à 101.

- Suppression des postes d’intervenants en langue

- Pas d’ouverture de CLIS prévue car ouverture de 4 ULIS (ce qui concerne le 2nd degré et pas le 1er degré !)

- Les postes de maîtres E sédentarisés sont gelés (c’est à dire qu’ils ne seront pas pourvus cette année et donc qu’ils n’existeront définitivement plus l’année prochaine)

- Les 20 postes de maîtres supplémentaires ne sont plus supprimés

En ce qui concerne les fermetures de classe :

14 fermetures bloquées

27 ouvertures réservées

82 écoles à suivre

SUD éducation revendique :

- L’annulation des suppressions de postes annoncées.

- L’ouverture des classes nécessaires

- La transformation des HSA en postes dans les collèges et les lycées

- La création de postes d’enseignants remplaçants, maîtres supplémentaires,
enseignants supplémentaires des RASED...

- La titularisation immédiate des non titulaires (enseignants, vie scolaire, administratifs, agents)
sans condition de concours ni de nationalité.