SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Blocage du lycée Mozart par les élèves lundi 25 septembre
Article publié le 26 septembre 2017

Communiqué des enseignant-es du lycée Mozart au Blanc Mesnil

Nous, enseignants, sommes arrivés ce matin, lundi 25 septembre 2017 en constatant que les élèves avaient bloqué la grille principale d’accès. Il s’agissait pour eux de manifester leur colère devant une série de problèmes récurrents au lycée, marquer leur vive inquiétude des projets ministériels d’orientation post-bac encore inconnus et protester face aux ordonnances Macron dans le cadre du mouvement national de mobilisation contre la Loi Travail.

Le blocage, filtrant, s’est déroulé sans heurts. Durant la matinée, les élèves ont fait connaître aux enseignants leurs motifs de mobilisation de manière détaillée (voir ci-dessous). Nous, enseignants du lycée Mozart, trouvons légitimes ces motifs sur lesquels nous avions déjà alerté depuis la rentrée, et même l’année précédente, les autorités compétentes : le Rectorat, la Région et le Ministère. Nous étions encore en grève notamment ce jeudi 21 septembre pour les mêmes raisons.

Les revendications se déclinent sur plusieurs échelles :

1) Les conditions de rentrée sur le lycée Mozart

des carnets de notes provisoires ont été distribués aux élèves et il y a une incertitude concernant leur gratuité.

Certaines salles ( dont l’ancienne salle de réunion transformée en salle de cours) ne sont pas correctement insonorisées et rendent difficile de suivre certains cours

des problèmes de chauffage se posent déjà : les élèves ont eu froid la semaine dernière.

Les couloirs sont surpeuplés, les bousculades voire les bagarres sont fréquentes

les effectifs de classe sont très nombreux. Les élèves scolarisés dans des classes à 35 élèves dénoncent une inégalité de traitement et un manquement au principe d’égalité des chances ; tous les élèves réclament que l’ensemble des classes soient bloquées à 24.

Le personnel de surveilllance est en nombre insuffisant , les problèmes de disciplines sont en augmentation ; les terminales déplorent une dégradation des conditions de travail.

Beaucoup de manuels sont manquants : certaines classes de TES en sont totalement démunies.

Le foyer (espace réservé aux élèves et géré par la MDL) est fermé ; les membres de la MDL et du CVL sont empêchés d’exercer leur droit de décision.

2) le système d’orientation après le bac

les élèves ont été informés de l’abandon du logiciel APB mais aussi du fait que le nouveau système d’admission dans les filières post bac ne serait connu qu’en janvier. Ils expriment leur profonde inquiétude

ils refusent le projet de sélection annoncé par le gouvernement pour remédier aux dysfonctionnements posés par l’ancienne procédure (tirage au sort particulièrement injuste) sur le motif qu’il ne fait aucune place au progrès et pénalisera des élèves sérieux mais qui ont besoin de temps pour surmonter leurs difficultés.

3) les lois du nouveau gouvernement en place

loi sur le code du travail : qui ne fera qu’accroître les inégalités et est faite pour favoriser les riches et les patrons

baisse des allocations sur le logement notamment concernant les étudiants

loi sur l’état d’urgence qui va avoir pour effet d’augmenter les violences policières du fait que l’activité de la police sera encore moins sous le contrôle des citoyens.