SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Audience avec l’IEN d’Epinay - compte rendu
Article publié le 26 novembre 2014

Audience de la section SUD Education Epinay-sur-Seine avec l'IEN du mardi 18/11/13

1) Informations sur les RASED dans la circonscription

psys : 4 postes sur 5 pourvus. Il y a eu un effort particulier de la DSDEN sur les psys.
MG : 1 poste sur 4
ME : 5 postes sur 6, dont un mi-temps
Il y a une demande de départ en G et une en E sur la circo, avec avis favorable de l'IEN.
SUD Education : l'effort particulier ne touche hélas pas les G. Et il ne suffit pas pour pourvoir tous les postes. On reste sur une situation inacceptable, où le manque de postes est aggravé par l'absence de personnel sur ceux existants...

2) Médecine scolaire

En 2009, à l'arrivée de l'IEN, il y avait 2 postes dont un était pourvu.
Les années suivantes, mise en place d'un réseau avec la médecine de Saint-Denis : 3 médecins de Saint-Denis se partageaient Epinay en trois secteurs Epinay. Il n'y avait pas trois médecins sur Epinay !
Depuis 2014, c'et un médecin qui est attaché à la ville. C'est juste, mais ça doit permettre de faire les visites obligatoires, de mettre à jour les PAI, de répondre aux urgences.
Il y a aussi un réseau d'infirmiers complet (fonctionnellement rattaché au réseau du 2nd degré).
SUD Education : On reste cependant sur une problématique de visites obligatoires très retardées, de dépistages non faits... Depuis 2009, on a perdu la moitié des postes de médecins, même s'il y a la question aiguë du recrutement...

3) Taux de remplacement

L'IEN n'a pas été en mesure de donner des informations précises sur le taux de remplacement sur la circonscription. Il y a des non-remplacements sur des absences courtes. 98 % des journées scolaires sont assurées (ça ne donne pas le taux de remplacement!). La circonscription essaye de rester attentive à ce que les interruptions de service ne se reproduisent pas dans les mêmes écoles.
SUD Education : s'étonne de ne pas avoir des infos plus précises sur le sujet. Il est vrai que le problème de remplacement touche essentiellement les absences courtes, cela n'en demeure pas moins beaucoup trop fréquent.

4) Les contractuels

Il n'y a pas de recrutement local sur la circonscription. On est passé de quelques BRCD l'année dernière à 15 contractuels cette année (en plus des 22 ZIL), donc une augmentation très nette avec les problèmes spécifiques à gérer.
La direction d'école doit veiller à ce que la sécurité soit assurée par les contractuels.
Au niveau du suivi, la circonscription n'a pas mis en place d'outils particuliers. Les contractuels sont intégrés dans le plan de formation des titulaires, pas de parcours spécifique. Ils sont orientés vers les formations réservées aux débutants. On essaye de leur réserver un temps d'observation dans une classe d'école d'application avant d'entrer en responsabilité. Dans les 15 jours, après au moins une semaine, il y a une visite de CPC. On leur réserve les remplacements très très courts, une journée.
SUD Education : certes, la circonscription n'est pas outillée pour suppléer l'absence de formation des contractuels. Certes, les moyens dont elle dispose sont déjà saturés. Le suivi semble cependant très léger, pour des collègues complètement démunis...

5) Les stagiaires

15 ES et 13 PES sur la circonscription. Il n'y a pas de problème particulier sur la circonscription, excepté avec un PES qui bénéficie d'un suivi plus régulier.
Si les PES sont suivi directement par la circonscription, les ES sont gérés par l'ESPE, en cas de problème il est averti.

6) Classement ZEP : demande du soutien de l'IEN

« Je ne peux pas soutenir, je peux transmettre des éléments qui serviront à prendre des décisions. » Sur les situations présentées, celles des Econdeaux, de Lacépède, de Martin-Renoir, l'IEN estime que ce sont des réalités très différentes. « Pour moi, je partage votre vision sur Lacépède, moins sur les autres. »
SUD Education : la lutte pour le classement ZEP se double de la lutte pour que les futurs REP ne soient pas vidés de toute substance, comme cela se profile : disparition des seuils, attribution des maîtres sup non automatique...

7) Droit syndical : réunions d'information syndicale sur temps de classe

SUD Education rappelle que le texte prévoit une négociation entre l'IEN et les organisations syndicales « mais chez nous, c'est plutôt le DASEN qui tranche » (!).
Le taux de 30 % d'absent pour réunion d'information syndicale qui avait été donné sur la circonscription semblait relever d'une consigne (orale!) du DASEN. La nouvelle consigne donnée par le DASEN est de 50 %. « Il y a un équilibre à trouver entre la continuité du service et le droit syndical. »
SUD Education : il est notable que cette continuité se fasse au détriment du droit syndical : absences non remplacées ? Enseignants non formés (contractuels, stagiaires...) ? Moyens d'aide non pourvus ? Est-ce que ce ne sont pas des entorses bien plus importantes à la « continuité du service » qu'une demi-journée d'information syndicale, voire trois, dans l'année ?