SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Appel de l’intersyndicale du second degré de la Seine-Saint-Denis
Article publié le 4 mars 2012

Bobigny, le 20/02/2012,

Près de 500 personnes représentants 40 établissements se sont retrouvées le 16 février 2012 devant les locaux de l’Inspection académique du 93 à l’appel d’une très large intersyndicale. L’accueil fut glacial de la part de l’Inspecteur d’Académie, qui a d’abord refusé de recevoir les représentants de tous les établissements en même temps. Après une longue discussion, les représentants ont finalement pu rentrer dans les locaux pour être reçu à plus de 40 personnes debout dans un vestibule. Cette façon de recevoir les collègues et des parents dont une représentante FCPE est tout simplement indigne et symbolise l’état du dialogue social dans l’académie, dans le département et dans les établissements.

Au final, toutes les personnes présentes n’ont pas pu énoncer les revendications de leurs établissements et c’est une fin de non-recevoir que l’IA a donnée à la délégation, sous le prétexte que son enveloppe pour le département était fermée et qu’il fallait s’en contenter. Les personnels, réunis à l’occasion de de cette action en assemblée générale, ont cependant prise de conscience des points communs de leurs revendications et de la nécessité de construire une action collective pour récupérer les moyens supprimés, tous les postes, de lancer un grand plan de rattrapage pour la Seine-Saint-Denis dans l’Éducation nationale et de continuer à porter les revendications déjà énoncées le 15 décembre et le 31 janvier, en particulier le retrait des projets de décrets sur l’évaluation des enseignants.

Suite à cette journée, l’intersyndicale du second degré, composée du SNES-FSU 93, de SUD-Education 93, de la CGT Educ’action 93, du SE-UNSA 93 (premiers signataire), prend acte de la volonté des collègues d’agir pour le service public d’éducation.

Ensemble, nous exigeons l’annulation des suppressions de postes et un plan de rattrapage pour la Seine-Saint-Denis comprenant :

- la restitution des heures et des postes

- l’ouverture des classes et sections nécessaires en collège, LGT et LP

- La restitution des heures professionnelles dues

- le retour aux seuils d’effectifs issus de la grève de 1998 (25 en collège non-classé, 24 en ZEP, 23 en zone sensible)

- des assistants d’éducation, des CPE, des personnels périscolaires en nombre suffisant et le réemploi de tous les personnels CUI.

Ensemble nous appelons :

1.Les collègues à se réunir en AG d’établissements dès la rentrée des vacances de février, pour faire le point sur leurs revendications et de prendre position sur les actions proposées la 2ème semaine après les vacances,

2.Les établissements à se réunir en assemblée générale intersyndicale 93 qui se déroulera le jeudi 8 mars 2012 à 18h à la Bourse départementale du travail de Bobigny,

3.A faire du 12 au 17 mars 2012 une semaine importante pour l’action. Elle dépose un préavis de grève couvrant l’ensemble de la semaine, permettant aux établissements de se mobiliser. Elle propose que la journée du 15 mars soit un temps fort central permettant aux établissements de porter ensemble leurs revendications, qui pourra être transformée en journée de grève départementale.