SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Appel à la grève intersyndicale Mardi 12 février dans le 94
Article publié le 7 février 2013

Après le 23 Janvier,

TOUS EN GREVE LE 12 FEVRIER !

Contrairement à ce qui est annoncé par Vincent Peillon, dans le premier degré, la réforme des rythmes scolaires va dégrader les conditions d’apprentissage des élèves et de travail des personnels. Elle accentuera les inégalités territoriales.

En organisant 36h d’activités Pédagogiques Complémentaires (APC) reliées au Projet Educatif Territorial (PET), un cap supplémentaire serait franchi dans une logique de territorialité de l’école, telle que des élus locaux pourraient la concevoir.

Le décret ministériel sur l’aménagement du temps scolaire est donc inacceptable.

Cette raison a conduit nos fédérations à refuser d’approuver le décret sur l’aménagement du temps scolaire qui nous a été présenté.

Nous ne pouvons pas nous satisfaire de voir que les fondements idéologiques (remise en cause du service public, mise en concurrence des écoles…..) mis en place par la loi Fillon de 2005, ne sont pas remis en cause par ce projet de loi sur l’école.

De plus, le projet de loi d’orientation sur l’école ne répond pas à tous les besoins de l’école publique.

Effectifs, aide aux élèves en difficulté, remplacements, formation initiale et continue mais aussi injonctions et contrôles tatillons, ces dernières années, notre métier, nos conditions de travail et d’exercice se sont fortement détériorées.

Avec les organisations syndicales SNUipp-FSU 94, SE-UNSA 94, SUD EDUCATION 94, CGT Educ’Action 94,

AGISSONS TOUS ENSEMBLE pour obtenir les changements nécessaires : baisse des effectifs, réduction du temps de travail et temps supplémentaire pour travailler en équipe, programmes adaptés, RASED implantés et développés partout, formation continue sur temps de travail, augmentation salariale, baisse des obligations de service……

POUR UN PLAN D’URGENCE POUR L’ECOLE RECENSANT LES BESOINS,
Pour une amélioration des conditions de travail et de rémunération,
Pour une loi d’orientation sur l’école qui donne à l’école les moyens de faire réussir tous les élèves,

Pour le retrait et la réécriture du décret sur les rythmes scolaires.
Ensemble, nous pouvons gagner !

Le décret sur les rythmes ne convient pas, l’école de Sarkozy non plus !

Pas de statu quo !

Nous voulons changer l’école actuelle : imposons un vrai débat pour l’école au sein de la communauté éducative dans l’intérêt des élèves, des enseignants !

Ce texte a été proposé à toutes les organisations syndicales des enseignants du 1° degré du 94

PDF - 61.1 ko