SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


mardi 12 décembre
AG des lycées en lutte du 93 - 18h30 à Saint-Denis

jeudi 14 décembre
[Réservé aux adhérent.e.s] Stage fédéral juridique niveau 1 : « Les statuts et le juridique au service des personnels et de l’animation syndicale » à Paris
Grève dans le 2nd degré - RDV au Métro Saint-Michel à 11h30.
Grève et manifestation dans le 1er degré : RDV Métro Saint-Michel à 11h30
Rassemblement de soutien à notre camarade de SUD Travail Affaires sociales à 14h Devant la DRH des Ministère Sociaux 14 avenue Duquesne Métro École-Militaire ou Saint-Francois-Xavier

jeudi 14 décembre
RIS Bagnolet ANNULEE

lundi 18 décembre
Stage syndical "Au croisement des oppressions - Où en est-on de l’antiracisme à l’école ?" les 18 et 19 décembre 2017 à Saint-Denis

mardi 19 décembre
AG du district 4 (Aulnay - Sevran - Tremblay - Villepinte) - 18h30, au Delyss, 5 rue des deux gares, métro Gare du Nord

jeudi 18 janvier
Stage Pédagogies alternatives et syndicalisme - l’individu grâce au collectif, malgré lui

vendredi 19 janvier
Stage Pédagogies alternatives et syndicalisme - l’individu grâce au collectif, malgré lui

jeudi 8 février
AG des lycées en lutte du 93 - 18h30 à Saint-Denis
Stage fédéral féministe "AntiféminismeS, oppressionS : Mieux les identifier pour mieux les combattre"

lundi 12 mars
Stage syndical pour les assistant-es d’éducation et assistant-es pédagogiques

Agents des collèges du Val de Marne - Rassemblement du 3 octobre 2013
Article publié le 1er octobre 2013

AGENTS DES COLLÈGES DU VAL DE MARNE
DÉFENDONS NOS DROITS ET NOTRE DIGNITÉ

PDF - 23.6 ko
Le tract
PDF - 21.5 ko
Le préavis

A plusieurs reprises nous avons constaté que les services du conseil Général ne protègent
pas les personnels qui leur sont confiés. Ils ont même cherché à intimider plusieurs collègues
qui se sont plaints de conditions de travail dégradées.
La Direction de l’Education et des Collèges va encore plus loin !
Une agente d’un collège du secteur Nord-Ouest passera en entretien disciplinaire suite à un
rapport de sa hiérarchie. Rapport qui ne repose sur aucun fait établi, si ce n’est la volonté de
sanctionner ce personnel.
Notre collègue alerte le Conseil général depuis plus d’un an sur ces conditions de travail. Elle
a dû s’arrêter à plusieurs reprises pour des états anxio-dépressifs.
SUD Education tient à rappeler ceci :
- Elle a témoigné en faveur d’une collègue qui s’est plainte d’une agression sexuelle ;
- Elle a témoigné de ses propres conditions de travail extrêmement dégradées ;
- Elle a rempli 6 fiches sur le registre Santé et sécurité pour signaler chaque atteinte à sa santé.
(ex. Fiche n° 6 : M. X m’interdit de mettre les pieds à la cantine. Je dois manger à l’atelier,
car je suis interdite de cantine.)
- Depuis 2 ans, les agents de ce collège effectuent 42h 00 au lieu de 39h 30. Notre collègue a
réclamé le paiement ou le rattrapage de près de 150 heures supplémentaires.
Aucune réponse du Conseil général.
- Notre collègue a également demandé une protection fonctionnelle.
Aucune réponse du Conseil général.
- Etc.
A aucun moment, les responsables du Conseil général ne l’ont entendue.
- Le collège est poursuivi aux Prud’hommes par un adulte relais. L’ancien principal a laissé croire
à notre collègue qu’un courrier avait été rédigé contre elle par l’adulte relais et lui a conseillé de
porter plainte. Quand elle a su que c’était faux, elle a retiré sa plainte.
Une demande de sanction a été demandée à son encontre.
LE 3 OCTOBRE A 14H 00
SUD EDUCATION APPELLE À UN RASSEMBLEMENT
JOUR DE L’ENTRETIEN DISCIPLINAIRE
IMMEUBLE LE PRADO - 5 AVENUE FERNAND POUILLON
CRETEIL (métro pointe du Lac)
SOUFFRANCE AU TRAVAIL : STOP !
(personnels absents non remplacés, surcharge de travail,
pression sur les personnels, répression…)
Un préavis de grève couvre les personnels, possibilité de grève partielle
(1 heure de grève = 1 heure de retrait de salaire).