SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

AVS en Colère : le 2 avril touTEs au rectorat !
Article publié le 27 mars 2014

Dans toutes les écoles, dans tous les collèges, à chaque rentrée le scénario se répète : des personnels qui s’occupaient des enfants en situation de handicap depuis des mois , voire des années, ne reviennent pas travailler parce que leur contrat n’est pas renouvelé. D’autres finissent par arriver, souvent après des mois de carence : sans formation, on leur demande de faire le travail, avec un salaire misérable , et aucun avenir à l’horizon, à part la fin de contrat.

On nous appelait contrats d’avenir avant, nous sommes désormais les « CUI-CAE », ou les AED ou les AVS ou les EVS. Derrière des sigles différents, nous vivons la même réalité

- Une embauche faite à la va vite, et une arrivée dans l’emploi sans rien savoir de nos tâches et de nos droits
- Un temps partiel imposé de 20H
- Un salaire de misère qui nous laisse en dessous du seuil de pauvreté.
- Une absence totale de vraie formation, et à la place des sessions-alibi inintéressantes et généralistes : celles-ci ne nous permettent ni la professionnalisation pour le poste que nous occupons, ni un atout réel pour trouver un autre emploi à l’issue de notre contrat.

Au printemps dernier, le gouvernement suscitait un immense espoir en parlant de pérenniser les personnels s’occupant des enfants en situation de handicap : un an après, nous mesurons l’ampleur de l’arnaque. Il n’y aura aucune titularisation, seulement la CDIsation éventuelle d’une toute petite partie des concernés, les AED qui auront pu être renouvelés pendant six années consécutives. Les précaires en CUI ne sont pas concernés, et depuis l’année dernière, dans nombre de départements , justement les AED ne sont plus renouvelés et on embauche des CUI pour les remplacer.

Depuis longtemps, partout en France, des collectifs de lutte se sont constitués. Soutenus par des syndicats, des associations de parents, ces collectifs d’AVS et de précaires de l’Education Nationale mènent la lutte pour que cesse enfin la précarité totale.

Une journée d’action nationale est organisée par ces collectifs le 2 avril.


Nous exigeons :

- La titularisation sans condition de tous les AVS qui le souhaitent.
- Un salaire décent et en rapport avec le travail essentiel que nous effectuons.
- Une vraie formation choisie pour tous.
- La fin du temps partiel non-choisi.

RASSEMBLEMENT LE MERCREDI 2 AVRIL A 9H AU RECTORAT

Signataires de l’appel : SUD Education Créteil, CGT Educ’action, MIL, SGL, UNL, FIDL et le Collectif citoyen handicap

Appel national à une mobilisation des AVS le 2 avril.