SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

AFFELNET : OU COMMENT IMPOSER BASE ELEVES AUX DIRECTRICES ET DIRECTEURS D’ECOLE EN PERIODE ELECTORALE
Article publié le 19 mars 2012

Notre administration remet le couvert sur Base élèves premier degré avec la récente sortie (9 mars 2012) de la circulaire sur les modalités de l’entrée en sixième pour les élèves de CM2.

Période électorale oblige, le sujet est manié avec précaution ou indirectement en passant cette fois-ci non pas par l’injonction
« En tant que directeur d’école je vous ordonne de compléter Base élèves sous peine de... »
mais par un prétexte technique : AFFELNET, soit l’application informatique qui permettra de procéder administrativement à la poursuite de la scolarité des élèves en sixième.

En parallèle de ces injonctions aux conséquences lourdes sur les personnels, les parents, et par ricochet, les directrices et les directeurs, ont été (et sont toujours) soumis-es au chantage avec Base élèves à plusieurs reprises ces dernières années sur le thème :
« Compléter Base élèves c’est la possibilité de ne plus perdre d’élèves. » ou bien... « Vous allez entraver la possibilité d’une gestion plus efficace. » etc.

Ils sont cette fois-ci soumis à un chantage bien plus pernicieux qui consiste en résumé à :
« Si vous ne complétez pas Base élèves alors Affelnet ne sera pas exploitable alors vous entraverez le passage de vos élèves en sixième. »

Nous ne sommes pas surpris de reconnaître là la griffe d’une administration passée maître dans une gestion humaine contraignante et autoritaire !
Aucun Comité technique n’a été saisi de cette question !
Aucun syndicat n’a été consulté !
Le Ministère impose, sans aucune concertation, consultation, avis...

La mise en place d’Affelnet est aussi une preuve de ce que nous affirmons depuis le début : les données de Base élèves peuvent être récupérées et utilisées par d’autres applications informatiques !

Base élèves alimente Affelnet aujourd’hui. Demain elle alimentera sans doute d’autres applications : LPC, fichier de police... toutes à des fins qui tendent à une meilleure gestion administrative en milieu scolaire ?

Pour ces raisons nous rappelons notre opposition aux logiciels Base Elèves et à la nouvelle application AFFELNET, et le refus de tout fichage des élèves.

Nous exigeons le retrait de ces applications informatiques liberticides, de la BNIE et l’abrogation de l’arrêté du 20 octobre 2008.

Pour des renseignements complets sur le fichage à l’école et ses conséquences, vous pouvez consulter ces sites :
http://retraitbaseeleves.wordpress.com/
http://www.sudeduccreteil.org/spip.php?rubrique89